WordPress database error: [UPDATE command denied to user 'inteamcodtb'@'10.2.20.97' for table 'itc_options']
UPDATE `itc_options` SET `option_value` = 'a:7:{i:0;s:16:\"themepunch.tools\";i:1;s:22:\"themepunch-ext-a.tools\";i:2;s:22:\"themepunch-ext-a.tools\";i:3;s:22:\"themepunch-ext-a.tools\";i:4;s:22:\"themepunch-ext-b.tools\";i:5;s:22:\"themepunch-ext-b.tools\";i:6;s:22:\"themepunch-ext-b.tools\";}' WHERE `option_name` = 'revslider_servers'

WordPress database error: [UPDATE command denied to user 'inteamcodtb'@'10.2.20.97' for table 'itc_options']
UPDATE `itc_options` SET `option_value` = '1634398400' WHERE `option_name` = 'revslider_server_refresh'

Erreur de la base de données WordPress : [INSERT, UPDATE command denied to user 'inteamcodtb'@'10.2.20.97' for table 'itc_options']
INSERT INTO `itc_options` (`option_name`, `option_value`, `autoload`) VALUES ('_transient_doing_cron', '1634398400.6743919849395751953125', 'yes') ON DUPLICATE KEY UPDATE `option_name` = VALUES(`option_name`), `option_value` = VALUES(`option_value`), `autoload` = VALUES(`autoload`)

Affrontez le stress, respirez ! – INTEAM-CONSULTANTS

Affrontez le stress, respirez !

Affrontez le stress, respirez !

 

Nous voulons tous, j’en suis persuadée, trouver une méthode infaillible pour affronter le stress quotidien, encore plus dans ces temps contrariés et incertains.

Nous le voulons tous, et franchement s’il existait une seule méthode, son inventeur serait définitivement à l’abri du besoin. Mais cela ne marche pas comme cela, il y a toujours des efforts à fournir, des conditions à remplir, des pratiques à mettre en œuvre et tout cela dans la durée.

Donc, avec l’équipe In Team, nous avons réfléchi et nous nous sommes souvenus d’une approche simple, gratuite, durable si on se la rappelle en situation de stress.

En plus, elle est partageable avec les siens petits et grands, collègues et managers, voisins et étrangers croisés au hasard d’un chemin.

Alors voilà c’est très simple !

Depuis combien de temps, n’avez-vous pas pris la peine de vous assoir et de simplement prendre une grande inspiration pour sentir vos poumons se gonfler ?

Rappelez-vous enfant ! c’était même un jeu que de retenir cet air et cela se terminait en sueur, rouge comme une tomate et totalement hilare !! C’était encore plus flagrant à plusieurs : Nous comptions le temps, supervisions la performance, nous l’homologuions à grand coup de superlatifs.

Nous gérions le stress sans le savoir, sans même savoir qu’il existait. Nos préoccupations nous faisaient déployer des ressources insoupçonnées qui petit à petit se sont endormies comme la belle du conte parce que nous sommes devenus des adultes, sérieux, raisonnables, en charge de situations complexes, incertaines. Même notre vocabulaire a suivi cette lente inflexion à mesure de la baisse de notre capacité d’absorption de l’air de notre cage thoracique.

Pourtant tout est là, en nous, intact, prêt à l’utilisation, il suffit de le vouloir.

Et si nous mettions ensemble un coup de pied dans la fourmilière ?

Et si nous osions ce jeu à si grande vertu pour quelques instants ? Pour en rire, pour sentir que respirer c’est d’abord cela la vie !

Pour retrouver la sensation d’existence que nous perdons un peu de vue chaque jour, pour toutes les bonnes raisons du monde :

  • Sûrement parce que nous sommes des gens responsables, sérieux, adultes
  • Sûrement aussi parce que nos engagements doivent être tenus
  • Sûrement enfin parce que les implications de nos engagements signifient aussi des prises de risques et des pertes possibles.

Mais sincèrement est ce que la vie ne mérite pas un bel éclat de rire et si possible collectif ?

Alors voilà, que vous soyez seul dans votre bureau, que vous soyez en équipe en présentiel ou en distantiel : Asseyez-vous, calez-vous bien confortablement sur le dossier de votre chaise et inspirez lentement par le nez, sentez l’air qui entre dans vos poumons, et lorsque que votre ventre est bien gonflé, vos poumons bien remplis, retenez votre respiration et comptez…

Faites-le en regardant vos collègues ou en pensant à une chose qui vous stresse beaucoup.

Allez jusqu’au bout, encore un peu…

Oui, vous devenez un peu rouge c’est vrai ! mais sincèrement on s’en moque.

Souriez maintenant, regardez autour de vous, vos collègues aux joues gonflées, votre image dans le miroir !!! vous le ressentez l’enfant espiègle, vous sentez à quel point, jouer un tout petit peu, fait baisser la pression … J’en suis sûre.

Et, n’oubliez pas de relâcher surtout !

Promis la prochaine fois, on relit le petit prince et on retrouve le boa qui avale un éléphant.

 

Cécille Barbe


Accessibilité dyslexie
Fermer la fenêtre accessibilité