WordPress database error: [UPDATE command denied to user 'inteamcodtb'@'10.2.20.97' for table 'itc_options']
UPDATE `itc_options` SET `option_value` = '1634396204' WHERE `option_name` = 'revslider_server_refresh'

Erreur de la base de données WordPress : [INSERT, UPDATE command denied to user 'inteamcodtb'@'10.2.20.97' for table 'itc_options']
INSERT INTO `itc_options` (`option_name`, `option_value`, `autoload`) VALUES ('_transient_doing_cron', '1634396204.4516990184783935546875', 'yes') ON DUPLICATE KEY UPDATE `option_name` = VALUES(`option_name`), `option_value` = VALUES(`option_value`), `autoload` = VALUES(`autoload`)

Le courage du lâcher prise – INTEAM-CONSULTANTS

Le courage du lâcher prise

Le courage du lâcher prise

 

Dans ces heures particulièrement bousculées, l’équipe d’In Team s’est demandé comme apporter un peu de positif, de l’espoir et du courage à nos clients, nos partenaires, les personnes que nous côtoyons de manière épisodique ou régulière.

Ne nous cachons pas la réalité, nous sommes tous affectés par la situation économique et par l’impact qu’elle aura dans les mois à venir. L’attente de jours meilleurs s’est tapie dans nos cœurs et nous avons du mal sans apparaitre blasés, indifférents à se démarquer des discours ambiants tellement la dimension sanitaire a envahi notre espace de parole.

Il ne se s’agit pas de faire de l’angélisme bien sûr, il s’agit de réapprendre à se regarder comme les acteurs de nos propres risques.
Nous savons tous lire et compter nos contraintes, mais nous essayons de garder dans nos esprits, nos conquêtes, les joies d’avoir réussi telle ou telle actions, par exemple le partage d’un appel d’offres gagné, la livraison de cette pièce complexe, la formation de ces équipes qui se termine sous des applaudissements.

C’est important ! Car, le plus souvent, nous n’avons plus que des jugements durs envers nos vies actuelles. Ils sont sûrement légitimes mais à quoi nous servent-ils s’ils deviennent des freins à notre créativité, à notre innovation.

Vous pourriez rétorquer que certains ne s’en sortiront pas et vous aurez raison ! Mais, chaque année même sans la situation sanitaire actuelle, c’est déjà le cas ! Et, il n’y a pas de mobilisation pour autant.

Alors, allons chercher une illustration avec le plus de conscience possible.

Vous avez surement assisté ou visionné cet évènement marquant relayé par les réseaux sociaux organisé par la CPME 31 notamment : 1000 chefs d’entreprises qui tombent Place du Capitole.

Il a fallu le courage de quelques-uns, les idées de quelques autres et une mobilisation a eu lieu.

L’espoir est là, dans l’effort solidaire, dans la croyance à la vertu du groupe.

Aujourd’hui, peu nous importe l’origine de l’idée. Des hommes et des femmes ont tissé des liens, montré leur existence et l’image de la précarité toujours en filigrane.

Ils ont osé lâcher prise sur leur individualité pour oser le collectif, ils se sont rassemblés sur la justesse de l’attitude.

Personne ne s’est préoccupé de les classer par taille, effectif, chiffres d’affaires, nous avons tous vus une forme de résistance collective qui montre un chemin.

Le lâcher-prise, c’est aussi ça : une réaction adaptative face à un changement. C’est une base d’acceptation pour mieux réagir.

C’est la capacité à regarder la réalité qui se déroule devant nous sans laisser notre imagination la modifier dans un sens positif ou négatif.
Personne n’a ramené la couverture sur soi, pas de héros, pas de zéro sur cette place, ce jour-là.

Il y avait des humains qui ne voulaient pas baisser les bras tout simplement.

Ce fut une initiative remarquable de respect de soi et de notre territoire.

Pourtant, les solutions individuelles ne sont pas encore au rendez-vous, pourtant le risque de perte est là, mais il n’y a aucun faux-semblant, il n’y a pas de réclamation injustifiée.

Il y a des entrepreneurs dignes qui, chacun à leur manière, sont porteurs d’espoirs, qui vont défendre leur entreprise et donc les emplois.

Soyons fiers, soyons considérants et cherchons ensemble des solutions. Appuyons-nous les uns sur les autres, partageons les moyens pour faire face, locaux, compétences, réflexions. Décloisonnons nos pensées pour élargir nos périmètres respectifs car il est temps de faire autrement.

 

Cécille Barbe


Accessibilité dyslexie
Fermer la fenêtre accessibilité